Irving Paper

Traitement des eaux - Usine de pâtes et papier

Le client

Irving Paper est une usine de pâtes et papier située à St John au Nouveau-Brunswick. Au cours des dernières années, l'industrie des pâtes et papiers a été bouleversée par divers changements comme l'apparition des nouvelles normes environnementales. Ceci a fait en sorte de créer une forte demande au niveau des équipements de traitement des eaux pour diminuer la consommation d'eau et par le fait même de respecter les normes environnementales et de réduire les coûts.

Les besoins du client

Afin de répondre à la demande du client qui souhaitait réduire sa consommation d'eau à 6000 m3/jour pendant la période estivale et à 8000 m3/jour durant l'hiver. Le but premier de cet investissement était entre autre de réduire la consommation d'eau, mais aussi d'augmenter la qualité de l'eau et de réduire le débit des eaux usées. De plus, l'utilisation d'une mauvaise qualité d'eau peut engendrer des pertes de profits qui sont reliées à une mauvaise qualité ou à un manque de pureté du papier. Dans le cas de Irving Paper, l'innovation de son équipement représentait un investissement valable et profitable à long terme. Un test a été effectué afin de trouver la meilleure technologie et selon les résultats obtenus, l'Actiflo® procédé de décantation est le produit le mieux adapté aux besoins de cette usine.

Notre solution

Généralement, l'Actiflo® procédé de décantation est utilisé dans le traitement de l'eau potable et des eaux usées. Dans la situation présente, ce procédé a démontré une performance élevée au niveau de l'amélioration de la qualité de l'eau ainsi qu'au niveau de la stabilité des variations du débit de l'eau. Également, les résultats ont démontrés une amélioration de la couleur et de la qualité des fibres qui composent le papier. L'Actiflo® est un procédé physico-chimique où un micro-sable est combiné à une agitation vigoureuse, ce qui réduit considérablement le temps de la coagulation et de la maturation, en réduisant par le fait même l'encombrement des bassins de mélange et de floculation. De plus, le procédé accepte des variations importantes de débit (de 0% à 150% du débit nominal) sans pour autant compromettre la qualité de l'eau. Finalement, un an après l'implantation de ce projet, 1,47 millions en énergie ont été épargnés et il y a eu une réduction de 1,39 m3/ année au niveau de la consommation d'eau.

Partager